•  

    http://trouver-en-bretagne.com/images/ecards/client/Legendes_feerie-Vie_reve_et_realite.jpg

     

     

    ...


    1 commentaire
  •                                                             http://static.partenaire-europeen.fr/var/lpe/storage/images/annonces-immobilieres/france/provence-alpes-cote-d-azur/var/vente-maison-villa-f5-bauduen-793861/villa-f5-bauduen-817217/17694844-1-fre-FR/villa-f5-bauduen-817217_reference.jpg 

                                                                                     http://youtu.be/jUe8uoKdHao


    2 commentaires
  •  

     

    Il est prévu que l'allergie à l'ambroisie à feuille d'armoise touche plus de 50% de la population avant 2050 . ( d'où mon article long avec plein de photos sur le sujet )

    La question est vraiment prise au sérieux puisque un colloque européen organisé par la direction générale de la santé a eu lieu en mars dernier , en vue de coordonner les moyens de lutte contre ce végétal .

    Parallèlement un groupe de 37 députés a déposé une proposition de loi à l'Assemblée pour inscrire l'ambroisie sur la liste des végétaux nuisibles .

     

     Présentation de la plante (texte de l'Inra pour être certaine de ne pas écrire d'erreurs ...)

    " Appartenant à la même famille que le tournesol (Astéracées), l’ambroisie à feuilles d’armoise est une espèce strictement annuelle, qui germe en avril-mai et produit ses semences à partir de septembre. Peu de données existent sur la biologie de cette plante en France.
    L’ambroisie, qui ne peut se propager que par l’intermédiaire de ses semences, ne possède pas de moyens naturels très performants de dispersion. En revanche, ses semences peuvent se conserver 10 ans dans le sol et différents mécanismes de propagation liés aux activités humaines sont connus ou soupçonnés : l’activité des moissonneuses batteuses, mais aussi le déplacement de terre végétale, l’utilisation de graviers pour la construction, de marne pour le chaulage des terres cultivées, de compost, ou encore les réseaux hydrographiques.
    Enfin, l’apparition de populations d’ambroisie dans les jardins semble en partie liée à l’utilisation de graines de tournesol pour oiseaux, contaminées par des semences d’ambroisie. Ces graines semblent un vecteur potentiel de dispersion à longue distance non négligeable.
    Son développement dans les milieux naturels (berges des rivières), les cultures, les voies de communication et les terrains en friches, peut être spectaculaire. Des moyens chimiques, mécaniques ou encore thermiques peuvent être utilisés pour contrôler son extension. Mais leur efficacité est limitée, d’une part à cause de l’aptitude de l’ambroisie à redémarrer après désherbage, d’autre part en raison de la durée de vie importante des semences dans le sol. Aussi, la prévention, c'est-à-dire l’éradication des « nouvelles » populations, constitue le meilleur moyen d’enrayer la progression de l’espèce.
    Les invasions biologiques sont en partie responsables de la diminution de la biodiversité par la disparition d’espèces autochtones, de préjudices aux activités humaines et de problèmes sanitaires. Le développement d’outils et de connaissances pour freiner ces invasions apparaît donc essentiel. "
     
     
    Pour une bonne vision de cette invasive aux pouvoirs néfastes sur la santé voici ci dessous un lien qui renvoie vers un site présentant en images les différentes stades de la plante :
    http://www.ambroisie.info/pages/conn1.htm

    4 commentaires
  •  

    http://isaisons.free.fr/ambrosia-rameau.jpg

     

    Cette plante , originaire de l'Amérique du Nord , a été importée involontairement  (il ne manquerait plus que ça qu'elle n'ait été introduite volontairement ) en région Rhône Alpes au cours du XIXème siècle . La première trace de colonisation hors des jardins botaniques date de 1863 dans l'Allier . Puis elle est aussi parvenue jusqu'à nos campagnes dans des semences de trèfles violets contenues dans le fourrage envoyé pour les chevaux américains lors de la première guerre mondiale et n'a eu de cesse ensuite de s'étendre à la conquête des campagnes environnantes . Elle a ainsi envahi la Bourgogne , le Centre , la Provence et les Alpes .

    L'ambroisie à feuille d'armoise se développe très vite dans les cultures au printemps et c'est juste avant l'automne qu'elle devient redoutable au niveau allergène quand elle entre en floraison et libère son pollen . A l'heure actuelle on compte 6 à 12% de personnes allergiques . Les signes allergiques sont multiples : rhume , sinusite , bronchite , asthme , conjonctivites , otites et dermites .


    http://www.visoflora.com/images/original/ambroisie-a-feuilles-d-armoise-visoflora-70692.jpg

    ( à suivre )



    1 commentaire
  •  

    http://mondeactu.com/images/0350.jpg


    1 commentaire